Cooperl, Groupe coopératif agricole production porcine
Langue Anglaise Langue Française

Communiqué du 30 mars 2016

Fidèle à son engagement, la direction de Cooperl a lancé ce jour la première réunion sur les conditions de travail, le respect entre les personnes et les primes.

Le 11 mars dernier, un accord réciproque avait été trouvé et Cooperl s’était engagée auprès de l’ensemble des salariés à ouvrir deux nouvelles négociations : 

- l’une portant sur les conditions et le respect des personnes au travail, 
- l’autre sur l’ensemble des primes dans l’entreprise. 

 

Ces deux négociations sont le seul moyen pour que les difficultés des salariés soient résolues, et que leur emploi soit sécurisé à long terme. 

La première réunion avec les organisations syndicales s’est déroulée ce jour avec pour objectif principal de fixer l’agenda et la méthode de ces deux négociations. La direction des Ressources Humaines a proposé un agenda de 7 réunions qui devaient démarrer dès la semaine prochaine. Chacune de ces réunions devait faire l’objet d’un compte rendu à destination de l’ensemble des salariés.

 

A l’issue de la réunion d’aujourd’hui, les organisations syndicales ont annoncé un nouveau débrayage et rompu l’accord du 11 mars.

Cette volonté de conflit affichée par les organisations syndicales libère donc également la direction de ses engagements et notamment l’étalement sur 6 mois des pertes de salaires liées au premier conflit.

 

La branche industrielle de notre coopérative et les éleveurs de la Cooperl souffrent d’une crise profonde depuis plusieurs années.

Un nouveau conflit social aggravera encore cette situation alors même que la solidarité et le dialogue sont indispensables pour ne pas disparaître à terme. 

Nous demandons à chacun de bien mesurer les enjeux de la situation. C’est par le dialogue que l’entreprise pourra se réformer pour avancer.

 

La direction

Lamballe, le 30 mars 2016