1. Parcours et lancement dans la vie active

    “Après un baccalauréat S et un BTS Sciences et Technologies des Aliments, j’ai travaillé au début au sein d’un grand groupe en agroalimentaire comme conductrice de machines pendant plusieurs années. C’était finalement loin de mes objectifs et de ce que je m’imaginais et je ne souhaitais plus continuer.”

  2. Au sein de l’élevage

    “J’ai été merveilleusement bien accueillie par mes deux responsables qui ont pris le temps de me former. Ils m’ont toujours soutenu, la confiance s’est instaurée avec le temps et maintenant je suis autonome. Mon métier est très polyvalent mais je travaille plutôt côté maternité. La majorité du temps, je nourris les porcelets et les truies, je vérifie qu’ils vont bien et je fais les soins quotidiens. C’est un plaisir d’aller travailler, je ne pensais pas que cela me plairait autant !”

  3. La découverte de la formation Compagnons Cooperl

    “Notre technicien référent Cooperl nous a parlé de la formation et mon responsable m’a demandé si ça m’intéressait. Étant donné que je n’avais pas eu de formation dans ce domaine, je l’ai vu comme un avantage pour moi et pour ce que je pouvais apporter à l’élevage. J’ai débuté la formation en février 2020.”

     

  4. Être Compagnon Cooperl c’est… 

    “Une opportunité professionnelle et une bonne alternative à un parcours scolaire classique : nous sommes formés uniquement par des professionnels ! Tous salariés, nous partageons nos expériences pour résoudre certaines problématiques ou pour apporter des idées d’amélioration, il y a beaucoup d’échanges et d’interactions. J’ai même eu la chance d’aller au Salon de l’Agriculture pour la première fois. C’était une super journée, très bien organisée, j’ai adoré !”

  5. L’équipe Compagnons Cooperl

    “Nos référents Cooperl nous suivent tout au long de notre parcours. Nous avons défini ensemble au début les formations qui m’intéressaient le plus, le planning est créé sur-mesure. J’ai choisi par exemple une formation sur les alternatives aux antibiotiques car nous produisons sous le label PSA, Porc Sans Antibiotique. Après chaque formation, ils nous demandent notre ressenti, les points positifs et les points d’amélioration.” 

  6. Cooperl, pour vous… ?

    “C’est le seul organisme à ma connaissance qui propose ce genre de programme ! Cooperl veut promouvoir et valoriser les métiers de toute la filière porcine, qui sont techniques et complexes. Elle nous permet de se rapprocher, d’être solidaires, de créer de nouvelles relations... C’est une coopérative humaine : elle nous donne le sentiment qu’on s’intéresse à nous et que notre métier a de l’importance, ça nous redonne du baume au coeur. Ce programme embellit l’image de l’agriculture et de l’élevage !”