Génétique

 30 années de sélection porcine en France avec Nucléus

Nous avons démarré la sélection porcine en 1972. En 1994, nous avons franchi une nouvelle étape et nous nous sommes affiliés à d’autres groupements pour mutualiser les investissements en Recherche & Développement et gagner en efficacité. C’est de là qu’est née notre filiale Nucléus. Grâce à notre expertise interne et à Nucléus, nous renforçons chaque année notre potentiel de sélection des races de porcs. Pour les 5000 éleveurs bénéficiant de nos services et des reproducteurs Nucléus, c’est la garantie d’un élevage performant et d’une viande de qualité.

Nucléus travaille avec les éleveurs pour optimiser la performance des élevages : les équipes appliquent des programmes de sélections spécifiques à chaque lignée pour sélectionner les meilleurs reproducteurs. Nucléus est le premier schéma génétique français par sa taille et par les résultats obtenus lors des tests officiels organisés par les instituts d'encadrement et de recherche de la production porcine. Son ambition est singulière, à notre image : mettre de la valeur sur tous les maillons de la chaîne depuis l’élevage jusqu’à la transformation de la viande. Nous sommes les seuls à couvrir l’ensemble de la filière et donc à être capables d’en prendre toutes les dimensions dans des objectifs d’optimisation des process, et de création des meilleurs retours financiers.

L'alimentation de précision

SYNAPS

Les besoins en nutriments des porcs charcutiers varient selon les individus et dans le temps. Chaque individu possède sa propre cinétique de consommation spontanée et sa vitesse de croissance. À un âge donné, les besoins sont donc très variables au sein d’une population de porcs. Les données expérimentales issues des DAC de notre ferme expérimentale, poids vif et consommation journalière, ont permis de caractériser cette variabilité chez des femelles et mâles entiers nourris à volonté pendant la phase d’engraissement.  La connaissance de ces profils individuels a permis d’affiner nos programmes multiphases et de proposer une nouvelle gamme appelée SYNAPS. 

Le programme SYNAPS inclut 4 phases d’alimentation pendant l’engraissement entre 22 et 125 kg de poids vif. L’augmentation du nombre de séquence alimentaire permet de mieux suivre l’évolution du besoin avec l’âge des animaux et de réduire les excès de protéines en fin de phases sans dégrader les  performances. L’économie est estimée à 1,2 kg de protéines par porc charcutier. Le coût global du programme alimentaire est ainsi réduit de 1.€ par porc charcutier.  En plus de la baisse du coût alimentaire d’un euro par porc, cette gamme présente les avantages de baisser les rejets azotés (réduction du plan d’épandage ou du coût du traitement) et d’améliorer l’ambiance dans les bâtiments par moins d’ammoniac.

27 000

Depuis son lancement en 2016, elle n’a cessé de se développer et ce sont aujourd’hui plus de 27 000 tonnes qui sont produites tous les mois dans nos usines.

Cooperl Nutrition Synaps

Cette gamme est le fruit de notre avancée sur la connaissance des besoins nutritionnels des porcs et constitue une étape supplémentaire pour maîtriser l’alimentation des porcs charcutiers.
Denis Olivry, Directeur de Cooperl Nutrition

FAF

notre service dédié

Avec plus de 750 000 T d’aliments reconstitués, soit plus de 40 % de l’aliment FAF fabriqué sous technique Cooperl, nous sommes le leader du marché en France.  Nous disposons d’un service dédié à la FAF, expérimenté et réactif.

Notre gamme complète de produits permet une formulation à la carte suivant le matériel, les matières premières et le taux d'incorporation souhaité. Les programmes alimentaires sont donc optimisés pour valoriser au mieux les matières premières et coproduits de l’éleveur et ainsi assurer la meilleure expression des potentiels de production des porcs. 

Une flexibilité dans les formules qui s’inscrivent dans différents cahiers des charges : Porcs Bien-Être, Porcs Sans Antibiotique, Mâles castrés, non OGM, Label, Bio, VPF, BBC … pour répondre aux enjeux de production tout en restant en phase avec les attentes des consommateurs.

 

Bâtiment

améliorer la qualité d’air

Afin d’assurer l'expression optimale du potentiel de vos bâtiments et de vos animaux, la maîtrise de l'ambiance est primordiale. Cela passe par le contrôle de nombreux paramètres tels que la température, l’humidité, le gaz, les poussières, le microbisme…

La ventilation est un des facteurs clé de succès d’une bonne qualité d’air. Pour vous accompagner dans son réglage, nous proposons l’intervention d’un expert  au sein de votre élevage. 

L’audit ventilation vous permettra de vérifier l’ensemble des paramètres d’élevage, avec le réglage des boîtiers de ventilation, la vérification des consignes, l’étalonnage des sondes et l’analyse précise de  l’ambiance de vos salles. L’ensemble est synthétisé et s’accompagne de solutions. L’intérêt est double car l’audit est également un moment d’échanges sur les fondamentaux de la ventilation.

Pour optimiser davantage le confort des animaux, le contrôle des courants vagabonds est également proposé. Un diagnostic pointu permet d’identifier les perturbations électriques et de proposer les solutions correctives à mettre en place. 

Formations

soutenir le développement des compétences

Les formations sont des moments privilégiés d’échanges et de partages, valorisant le travail de chacun par la transmission des bonnes pratiques et du savoir-faire collectif. Notre statut d’organisme formateur nous permet de dispenser nos propres formations. Ciblées, elles répondent précisément aux besoins de montée en compétences de nos adhérents et proposent pour certaines un éclairage sur l’évolution des nombreuses réglementations. Nous soutenons l'amélioration de leurs performances et  leur apportons tous les moyens théoriques et pratiques pour répondre aux exigences du métier.

1000 éleveurs

et salariés d’exploitation ont suivi nos formation en 2019

En 2019, nos formations ont porté sur : 

  • l'actualité filière : nouveaux modes de production, lutte contre la fièvre porcine africaine et actions en faveur du bien-être animal.
  • le développement durable : solutions concrètes adaptées aux exploitations.
  • la gestion de la main d’oeuvre : management des équipes et des élevages.
  • la technique : accompagnement vers de meilleures performances selon les stades physiologiques et selon les besoins des filières.
  • l'élevage de la génisse : accompagnement des éleveurs de bovins.

Cooperl Suite

 piloter son élevage du bout des doigts

Depuis déjà plusieurs années, nous préparons l’avenir en développant des solutions numériques intelligentes visant à faciliter et à optimiser le travail en élevage. Nous proposons depuis 2018 plusieurs applications sous la marque Cooperl Suite, spécialement conçues pour les éleveurs de porcs. Cette démarche d’innovation offre un service de qualité aux éleveurs dans l’amélioration de leur performance et répond à la demande croissante des consommateurs en termes de traçabilité. Les applications Cooperl Suite actuellement commercialisées sont les suivantes :

Appli

Pass’Porc

pour assurer le traçage individuel des animaux de la naissance à l’abattage. Avec sa gestion à l’individu, cette application est idéale pour améliorer les performances de son élevage.

Cooperl Suite, Pass'porc

Pass'Cheptel

Pour piloter les performances des truies jusqu’aux résultats d’abattage. L’application permet d’optimiser  la performance du cheptel par une gestion plus économique des réformes et des meilleurs choix des mères à cochettes en autorenouvellement.

Cooperl Suite, Pass'cheptel

Notre service technique

 de proximité et personnalisé 

Les équipes du Groupement d’éleveurs de porcs sont organisées pour être au plus près des adhérents Cooperl. Elles sont réparties dans 9 zones, sur le territoire du Grand Ouest : Bretagne, Pays-de-la-Loire, Normandie et Poitou-Charentes. Chaque zone est composée d’une équipe de techniciens d’élevage. Certains sont spécialisés en bâtiment, d’autres en qualité. Plusieurs services supports complètent les expertises des techniciens. Ils sont spécialisés dans les domaines suivants : économie, biosécurité, environnement, bien-être animal, génétique, certification qualité, valorisation, négoce, amélioration continue et santé animale.

Plans de progrès

pour optimiser le partenariat entre le technicien et son adhérent

Nouvel outil de gestion mis à disposition du technicien, le PAPE structure, planifie et mesure la qualité économique de la relation de chaque technicien avec les éleveurs. Cet outil s’intègre dans une démarche globale de progrès déployée au sein du groupement. Il devient la feuille de route de la montée en performance de chaque élevage. Sur le terrain, pour optimiser le suivi de leurs adhérents et apporter une relation forte en valeur ajoutée, l'investissement des équipes s’est concentré sur deux de ces axes :

Structurer la communication afin d’apporter de la fluidité dans les échanges, une communication plus efficiente en interne comme en externe. 

Bâtir des outils de gestion et des tableaux de bord pertinents pour suivre et piloter la montée en performance des élevages. Pour chacun de ses éleveurs, le technicien planifie des actions cohérentes avec les objectifs de l’élevage, identifie des pilotes, définit des jalons (points à date, indicateurs) et estime les gains potentiels... des étapes indispensables pour mener à bien une gestion de projet.

156 €

C'est l'écart de marge brute par truie entre un adhérent Cooperl (1035 €) et un éleveurs qui ne fait pas partie de notre coopérative (879 €)

128,4 €

C'est le prix de vente d'un porc charcutier d'un adhérent Cooperl quant ce prix est de 125,4 € pour les éleveurs hors Cooperl. 

2,71

C'est l'indice de consommation global moyen à la Cooperl. L'indice de consommation des éleveurs hors Cooperl est de 2,86.

Biosécurité

l’enjeu d’aujourd’hui pour demain

La biosécurité est un enjeu majeur pour protéger les élevages contre la diffusion et la transmission des maladies infectieuses. Ainsi,  soutenus par notre filiale Farmapro, nous déployons depuis 2018 cette expertise pour accompagner nos adhérents vers une meilleure gestion sanitaire de leur élevage. 

La biosécurité est aussi au coeur de la compétitivité des élevages et est le premier facteur de la réussite de notre démarche sans antibiotique. Plusieurs études démontrent la relation entre respect de la biosécurité et limitation de l’usage des antibiotiques, ainsi qu’une corrélation forte entre respect de la biosécurité et niveau de performance technico-économique, avec des écarts de marge par truie pouvant dépasser les 200 €.

Dans le contexte de la Fièvre Porcine Africaine, notre expertise sur le sujet de la biosécurité a été essentielle.  Dans le cas où la FPA franchirait nos frontières, seuls les élevages conformes à l’arrêté ministériel Biosécurité AGRG1828116A pourront continuer à commercialiser leurs porcs. Nous nous sommes ainsi mobilisés pour accompagner l’ensemble de nos éleveurs. Tout d’abord, par la formation des éleveurs à la biosécurité en 2019. Puis, nous avons organisé, sur le premier trimestre 2020, des évaluations biosécurité à la suite desquelles nous avons pu construire des plans d’actions adaptés à chaque élevage. 

1800

En 3 mois, plus de 1800 évaluations biosécurité ont été réalisées et les plans d’actions en découlant sont aujourd’hui en cours de réalisation.

Contactez-nous