La certification environnementale a été créée et est encadrée par le Ministère de l'Agriculture et de l’Alimentation. Elle vise à valoriser les produits issus d’exploitations engagées dans des démarches particulièrement respectueuses de l’environnement.

En réponse aux attentes de la société et dans le contexte commercial de la Loi Egalim, nous avons souhaité développer notre propre Charte Environnement auprès des producteurs.

Qu’est ce la certification environnementale ?

La démarche de Certification Environnementale consiste en un parcours progressif en 3 niveaux : 

  • Le premier niveau, le plus simple, se limite à vérifier la conformité des principales règles environnementales. Il s’agit d’une grille d’autodiagnostic, réalisée par l’exploitant et validée par les techniciens Cooperl. Cette première étape permet de s’assurer que le profil et les pratiques de l’exploitation sont compatibles avec la démarche.
  • Le niveau 2 a pour but la mise en place d’outils de traçabilité des pratiques culturales sur l’exploitation. Le respect de 16 exigences doit être démontré en s’appuyant principalement sur le cahier de fertilisation, le registre phytosanitaire et la PAC (Politique Agricole Commune). C’est dans cet objectif que nous avons créé la Charte Environnement Cooperl, démarche reconnue équivalente à la certification de niveau 2. Son obtention par nos adhérents permet de se projeter vers le niveau 3.
  • Enfin, la validation du niveau 3 permet d’atteindre la certification Haute Valeur Environnementale (HVE) qui garantit un niveau de protection reconnu par l’Etat. Ce dernier niveau est très engageant car il demande d’atteindre des résultats nécessitant le plus souvent des changements de pratiques.

En quoi consiste la Charte Environnement Cooperl ? 

La Charte Environnement Cooperl est une démarche basée sur 16 critères sélectionnés dans les 4 piliers fondamentaux de la conduite de l'exploitation et de son impact sur l’environnement :

1

gestion
de la fertilisation

2

protection
de la biodiversité

3

stratégie
phytosanitaire

4

gestion
de l'eau

Comment rejoindre la démarche Charte Environnement Cooperl ?

La Charte Environnement est ouverte à tous les producteurs de porcs engagés dans la production Porc Bien-Être (arrêt de la castration), dans la production de Porc élevé sans antibiotique dès la fin du sevrage ou dès la naissance. 

Pour la première année test, 15 exploitations se sont engagées. Ces exploitations sont certifiées “Charte Environnement” depuis le printemps 2020 et seront auditées par un auditeur externe cet automne afin d’obtenir la certification Haute Valeur Environnementale de niveau 3.  Nos équipes accompagnent les éleveurs engagés dans l’atteinte de cet objectif.

Réduire l’usage des pesticides : notre démarche ENVI

Nous avons créé une démarche proposant à nos adhérents de cultiver leurs céréales sans utiliser de pesticide. De nouveaux itinéraires culturaux ont été créés respectant la baisse d’utilisation de produits phytosanitaires et limitant ainsi l’utilisation de pesticides. Des produits alternatifs aux produits phytosanitaires tels que des biostimulants, biocontrôles ou molécules naturelles (ex : soufre) font partie de ces nouveaux itinéraires. Nous avons aussi créé notre propre gamme d’engrais foliaires issus de produits naturels “Eureka la poussée verte”. 

Le désherbage mécanique fait également partie des alternatives à l’usage des pesticides et est préconisé pour renforcer l’action des biocontrôles(1) et biostimulants(2). Pour accompagner les éleveurs à la prise en main de cette technique qui demande beaucoup de rigueur, nous organisons des journées dédiées. Elles sont organisées autour d’interventions de spécialistes et de démonstrations au champ de la herse étrille, la houe rotative, la bineuse... Ces journées permettent d’échanger sur les bonnes pratiques de chacun, de mieux cerner les enjeux de ces anciennes pratiques revenues au goût du jour et d’en savoir plus sur la démarche pour ceux qui envisagent de se lancer dans l’aventure.

En parallèle de la mise en application de ces innovations, un travail concernant la biodiversité est en cours. Un recensement va être réalisé dans chaque exploitation pour identifier la biodiversité présente et diagnostiquer, si besoin, des points d’améliorations. 

Réduire l’usage des produits phytosanitaires : projet Écophyto

Avec ces nouvelles démarches, nous souhaitons généraliser la réduction des usages de produits phytosanitaires. Nous avons pour perspective, à horizon 3 ans, de diminuer leur vente de 20 %. Notre implication et celle des pouvoirs publics dans l’appel à projet Écophyto doit permettre de trouver une synergie entre les agriculteurs afin d’accélérer le changement. Notre service Agrofournitures accompagne donc les exploitants dans l’utilisation de méthodes alternatives permettant de réduire l’utilisation d’intrants chimiques, tout en garantissant la viabilité économique pour les exploitants.

(2)Biocontrôles : organismes vivants ou substances naturelles dont le rôle est de protéger les cultures en régulant naturellement les populations d’agresseurs (insectes ravageurs, maladies, plantes parasites...). Exemples : Insectes, acariens, phéromones, micro-organismes (champignons, bactéries)...

(2)Biostimulants : préparations naturelles dont le rôle est de stimuler les processus de nutrition des végétaux comme l’absorption, l’assimilation des nutriments et la résistance aux stress environnementaux (sécheresses, froid...). Exemples : Extraits d’algues ou de plantes, acides aminés...