Un modèle unique et responsable d’économie circulaire

Cooperl Environnement a pour mission d’ancrer de façon durable une démarche d’économie circulaire.  Dans un contexte de multiplication des normes environnementales, notre stratégie va encore plus loin : valoriser chaque coproduit de nos industries (chez nous, le mot déchet n’existe plus !) et toujours considérer la norme comme le seuil minimal à atteindre. Cette volonté nous a permis de développer notre unité de méthanisation, baptisée Émeraude bio-énergie, située à Lamballe, qui valorise en biogaz et engrais les matières organiques d’élevages. Celles-ci sont collectées grâce à la technologie TRAC, développée par Cooperl.

Le TRAC, un système innovant pour éviter la formation de lisier

Le TRAC est une solution innovante pour le traitement des effluents porcins. Le système a été mis au point par les services recherche & développement et bâtiment de Cooperl, puis breveté et commercialisé en 2011. Il permet une séparation des déjections solides et des urines sous le caillebotis et évite ainsi la formation de lisier. Les déjections solides, une fois séparées des urines, possèdent un pouvoir hautement méthanogène, plus important que dans le lisier. Depuis fin 2019, cette fraction solide est collectée par Cooperl Environnement pour alimenter Émeraude bio-énergie. L’unité de méthanisation valorise les coproduits issus d'une centaine d'élevages bretons équipés du procédé TRAC. Le système apporte aux éleveurs une solution de moindre recours à l’épandage et un complément de revenu.

Le plus grand méthaniseur sans épandage d’Europe

Les matières organiques collectées en élevages sont transférées sur le site d’Émeraude bio-énergie pour être traitées.
Le biogaz produit sur le site, 60 000 MWH par an, est injecté dans le réseau GRDF et couvre les besoins de 10 000 logements environ (moyenne des clients GRDF = 6 MWh/an).
À la différence de nombreuses autres installations de méthanisation, aucun épandage direct de digestat n’est envisagé par Cooperl. Cela grâce au choix d’une double technologie de stripping et d’évapo-concentration qui produit en fin de cycle une eau pure ré-exploitée dans le méthaniseur et un fertilisant naturel.
À lui seul, le méthaniseur Émeraude bio-énergie a mobilisé un investissement de 17 millions d’euros et trois années de recherche & développement et tests lors de phases « pilotes ». À noter que la température du méthaniseur est maintenue grâce à nos outils de production d'énergies renouvelables.

Un savoir-faire qui s’exporte

Cette maîtrise environnementale est pour Cooperl un vrai atout tant en France qu’à l’étranger. En 2016 en Chine, à Linzhou, Cooperl a ainsi mis en œuvre un méthaniseur d’une capacité de 1 500 m3 sur le site de sa ferme d’animaux reproducteurs. D’une capacité dix fois supérieure, Émeraude bio-énergie est pour Cooperl à Lamballe la vitrine d’un savoir-faire extrêmement prometteur pour l’avenir.